jeudi 14 septembre 2017

Mes hauts, mes bas et mes coups de coeur en série, Becky Albertalli.



Mes hauts, mes bas et mes coups de coeur en série, Becky Albertalli.

Nombre de pages : 320.
Editeur : Hachette Romans.

Langue : Français.

"J’ai une chose à vous avouer  :
je suis une serial crusheuse.Un vrai cœur d’artichaut. Jusqu’à maintenant, j’ai eu très exactement VINGT-SIX coups de cœur.Mais comme ils ont débouché sur très exactement ZÉRO baisers, ça ne compte pas.En même temps,  c'est une bonne façon de ne jamais prendre un seul râteau! Cassie, ma sœur jumelle, pense que ça craint.Sauf que Cassie n’a pas vraiment de problèmes avec les garçons, vu qu’elle préfère les filles.D’ailleurs c’est sa copine qui m’a présenté Will, alias LE mec parfait.Là, je le sens, mon crush numéro 27 sera le bon. Enfin, je crois  ?  Une histoire d’amour, de famille et de confiance en soi,
par l’auteur de Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens."

Hello!

On se retrouve pour une chronique d'un livre que j'attendais impatiemment! En effet, depuis sa sortie VO je souhaite le lire. Je l'avais précommandé via Amazon d'ailleurs, mais il y a eu quelques petits soucis alors j'ai fini par annuler ma commande et attendre patiemment la sortie en France ! Qui est d'ailleurs arrivée vite, je félicite la ME pour cela. Nous n'avons pas eu à attendre des années, j'aime beaucoup. Bon, j'arrête de raconter ma vie et je passe à la chronique !

Je tiens tout d'abord à remercier la ME pour ce service presse, mais aussi de publier Becky Albertalli, qui est l'une de mes auteurs préférées.

Dans cette histoire, nous rencontrons Molly Peskin-Suso, jeune fille de dix sept ans, qui est une sérial crusheuse. C'est à dire qu'elle craque sur beaucoup de garçons, jamais deux à la fois par contre ! Mais oui, elle a souvent des "crushs" mais qui ne sont jamais réciproques. Non, notre petite Molly n'a jamais connu le premier amour, le premier copain, les premières fois quoi. Et elle se sent à part, à l'écart de tous à cause de ça, et je sais que c'est souvent le cas à cet âge là. On regarde les copines autour, qui ont toutes eut quelqu'un dans leur vie, et on se dit "mais est-ce que je suis normale? Pourquoi ça ne m'arrive pas ? Qu'est ce que j'ai fait?" et je sais très bien que ce n'est pas quelque chose d'important, qu'à dix sept ans on a la vie devant soi, pour réaliser les premières fois, mais j'avoue comprendre Molly parce que j'ai été comme ça moi aussi. Je pense que c'est par rapport à la société, à toutes les références du genre "majorité sexuelle" etc, mais bref. Je pense que certaines personnes plus âgées ne comprendront pas, ou juste les personnes qui n'ont jamais connu cela, et penseront qu'elle est idiote de se tracasser pour cela, mais je peux vous assurer que ça arrive souvent, et que c'est loin d'être idiot. C'est toute la pression de la société sur les adolescents.
DONC. Molly est une jeune femme "ronde", elle dit souvent qu'elle a des formes et qu'elle se sent un peu "trop" grosse par rapport aux autres. (encore une fois à cause de la société, mais je ne vais pas faire deux coups de gueule contre cette dernière quand même...) et évidemment, il y a des idiots qui lui sortent "tu es jolie pour une grosse". Oui oui. Et elle ne se laisse pas faire, j'ai adoré son caractère d'ailleurs. Elle a du répondant, malgré le petit cœur d'artichaut qu'elle a. (elle a du répondant même face à un crush, c'est pour cela que je dis ça. Sauf à un certain sujet, je vous laisse découvrir lequel.) 
C'est l'un de mes personnages féminins favoris. Je n'en peux plus des personnages féminins bourrées de clichés. Dans cette histoire, les personnages féminins sont drôles, adorables, et on s'attache très vite à elles. (surtout à Molly.)

Il y a un autre personnage principal, pour moi, et encore une personnage féminin ouiiii! Et c'est Cassie, la soeur jumelle de Molly. Cassie qui aime les filles, Cassie qui est jolie, Cassie qui est assez extravertie (Oui j'essaye de faire des rimes.) Cassie, dont je suis tombé amoureuse. Ah mais je suis comme Molly, je suis une serial crusheuse hein ! Mais sérieusement, Cassie est tellement.. attachante je dirais. Moins que Molly, mais elle est tellement pétillante, et adorable avec sa copine. Qu'elle connait grâce à sa soeur, rencontre dans les toilettes. (Cela vous intrigue? Il faut lire le livre!)
Cassie est vraiment une soeur incroyable, et protectrice. Alors certes, c'est souvent le cas pour les jumelles, mais c'est tellement plus fort entre Cassie et Molly. Enfin, j'en ai l'impression. Elles se protègent l'une et l'autre, elles se connaissent parfaitement, et l'entente est incroyablement belle à voir, à lire. Jusqu'à un certain moment...

Parlons maintenant des personnages secondaires. Il y a Mina. Ahlala Mina. Elle aussi m'a fait complètement craqué. Elle a un caractère tellement.. eh bien je dirais pétillant. Je l'imaginais toujours avec le sourire, un vrai petit rayon de soleil. J'aimerai tellement en apprendre plus sur elle, sur son passé, sur ses parents, sur sa vie en général. Elle est très intéressante, elle aussi super attachante, et j'ai tellement adoré ce personnage. Comme je l'ai dis, c'est vraiment dommage de ne pas avoir plus de précisions sur elle. Après, ce n'est pas un personnage principal alors je peux comprendre, mais elle est bien plus intéressante que certains qu'on voit plus souvent.
Par exemple Will. Alors excusez moi, il est bien mignon et tout ça, mais ça n'a absolument pas collé avec moi. Je n'ai pas aimé ce personnage. La seule chose que j'ai aimé chez lui, c'est son humour, et encore, Reid le surpasse largement. Donc oui, il sert à l'histoire, mais je ne le trouve pas attachant, pas intéressant, et j'avais envie de sauter les passages où il était présent. Puis le petit côté séducteur avec tout le monde là, hahaha non.
Il y a aussi Max, qu'on ne connait pas vraiment, sauf pour ses petites remarques sur l'intimité des couples hm. Lui aussi ne me plaît pas vraiment, je l'ai trouvé inutile, et pas attachant non plus. Peut-être parce qu'on ne sait rien de sa vie, sûrement même. La seule chose positive, c'est que je le shippe avec Will, voilà.
Olivia, très discrète, mais qui a une certaine importance, surtout vers la fin. Elle m'a un peu touché, même si je ne comprenais pas tellement ses choix, je ne peux pas en dire plus mais elle a bien souffert à cause d'un garçon un peu beaucoup stupide.
Les mamans des jumelles, Nadine et Patty, qui sont tellement touchantes ! Leur relation m'a fait pensé à celle de Lena et Stef dans The Fosters. Beaucoup d'amour, ça fait du bien. Et c'est beau à voir.
Mention spéciale au petit Xavier. <3
ABBY! Alors. Il m'a fallu lire 46% avant de me rendre compte qu'Abby est la fameuse Abby. Et la discussion entre Molly et Simon ne m'a pas alerté, c'est après, plusieurs pages après même, que je me suis dit "OH MAIS C'EST LE SIMON!!" Sachant que moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens est l'un de mes livres favoris. J'ai honte, mon cerveau ne fonctionne plus très bien. Et je me suis sentie bête, parce que je détestais sa cousine en voyant qu'elle l'avait laissé, et puis quand Molly fait la remarque sur le nouveau meilleur ami de sa cousine, son remplaçant, je me suis dit "Ah bordel, je ne le connais pas, mais je ne l'aime pas" alors que si, Simon est l'amour de ma vie, un de mes personnages favoris tous romans confondus !
Reid avec ses t shirts GoT, le fan de J.R.R Tolkien, mon personnage masculin préféré.
Et puis je vous laisse découvrir...

Ce livre parle de beaucoup de sujets qui sont malheureusement tabous pour énormément de monde. L'homoparentalité est abordé, et ça fait du bien. Parce que c'est rare dans les livres, vraiment. Dans les séries, je connais The Fosters et c'est tout. C'est un sujet survolé la plupart du temps, c'est quelque chose qu'on cache, c'est tabou. 
L'amitié aussi, qui est le sujet centrale pour moi. C'est une famille, mais un groupe d'amies aussi. Elles étaient quatre, puis trois, puis Mina est arrivé... c'est un roulement, c'est la vie quoi. Et c'est quelque chose qui peut faire peur, les changements. Molly se rends compte que les gens s'éloignent, que ça arrive, que ça risque de lui arriver dans un futur proche. C'est un sujet qui me tracasse un peu, alors j'ai été particulièrement touché.
Il y a le sujet des crush qui est régulièrement abordé aussi. C'est quelque chose qui est souvent passé à la trappe dans les YA que j'ai lu. Souvent, la fille a un crush sur un garçon, le garçon finit par se rendre compte que lui aussi et on a une belle histoire d'amour bourrée de clichés! Pas là. On parle des coups de coeur non réciproques. Des râteaux. Des questionnements qui vont avec. Des sentiments qu'on peut avoir sans pour autant être amoureux. C'est un sujet important, je trouve.
Et puis il y a le sujet de l'homosexualité. Cassie aime les filles. et Mina est pansexuelle. (OUI ON A UTILISÉ LE MOT PANSEXUELLE DANS UN LIVRE!!!) Et si on regarde bien, certes il y a de plus en plus de YA avec un personnage principal gay, mais les filles passent souvent à la trappe aussi. Malheureusement. J'ai trouvé un moment particulièrement touchant, quand Cassie se demande si la personne qui lui plaît aime les filles. Parce que c'est compliqué de savoir. C'est compliqué de le demander. Et ça peut être compliqué pour l'autre personne de l'avouer. 

Il y a un petit passage, une phrase, qui m'a un peu beaucoup énervée par contre. Je ne peux pas en dire plus, mais le mot "asexuée" est très mal utilisé, il n'a rien à faire dans cette phrase. Et asexuelle n'aurait pas convenu non plus, puisqu'elle a envie de le faire, et asexuelle est une orientation, pas un simple adjectif. Le mot "vierge" aurait pu convenir, tout simplement. C'est le seul point négatif de ce livre. Je ne sais pas qui a fait la faute, si c'est l'auteure ou la traductrice, mais je tiens à le souligner.

En bref, un très bon livre, avec des personnages féminins comme je les aime, des persos attachants, touchants, intéressants, construits, chacune a son caractère, chacune apporte sa touche à cette histoire, elles sont importantes. Un personnage masculin que j'aime énormément, qui est clairement geek, qui est intéressant et qui est lui aussi bien travaillé. Il n'est pas le cliché du geek, quoi.
Un livre qui parle de sujets tabous pour la société, une histoire qui sort complètement des clichés.
La plume de l'auteur m'avait réellement manqué. C'est simple, mais elle a un petit quelque chose en plus. Et c'est l'auteur douée pour nous faire croire quelque chose qui n'arrive jamais. Vraiment. Par rapport à la quatrième de couverture, je m'attendais à quelque chose, mais certainement pas à ça. Elle joue avec notre petit coeur, et nous révèle où tout cela mène seulement dans les dernières pages.
Ce livre a frôlé le coup de coeur. Je lui donne la note de 4,5/5, et il a presque détrôné (trône de fer.. jeu de mot.) Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens.

vendredi 1 septembre 2017

Pumpkin Autumn Challenge.





Hello, on se retrouve aujourd'hui pour un petit article un peu spécial, puisque c'est mon tout premier challenge ! (Enfin, je participe chaque année au challenge Goodreads, et je fais chaque mois le #DéfiPKJ mais je ne fais jamais de PAL pour ces challenges là.

Je participe donc au challenge "Pumpkin Autumn Challenge" créé par Guimause, (il y a aussi une vidéo par ici.) je ne sais pas si tu passeras par là mais merci pour ce petit challenge qui me fait débuter dans les challenges (et ça fait beaucoup de challenge dans une phrase, oops.)

Pour l'explication, le principe, le but etc, je vous laisse aller voir l'article sur son blog, ou sa vidéo Youtube. Le challenge commence aujourd'hui, donc le premier septembre et se termine le trente novembre.

LES MENUS : (et j'ai faim.)




Vous avez donc le choix entre trois menus, j'en ai choisi deux pour mon premier challenge, je ne voulais m'engager trop et me louper.

J'ai donc choisi... Roulement de tambour... "L'automne frissonnant" ainsi que "L'automne douceur de vivre". Je suis aussi surprise d'avoir choisi le premier, étant une très grande peureuse, mais j'ai un thriller qui me fait bien envie dans ma PAL, et je me suis dis qu'avec ce challenge, j'oserai sauter le pas.

L'automne frissonnant :

Alors, commençons par le plus flippant hein ! Pour "hurlons dans les bois" (angoisse, horreur, thriller...) j'ai choisi Les Revenants, de Seth Patrick. Ce livre attends sagement dans ma PAL depuis un bon petit moment, je l'ai acheté simplement parce que la remarque de Stephen King sur ce livre est "Effrayant et Sexy", et c'est beaucoup trop intriguant ! Je l'avais eu à une vente privée en plus, donc j'avais rapidement craqué. Mais il prends peu à peu la poussière... Ce challenge tombe à pic !

Ensuite, pour "La crypte des Morts-vivants" (Zombie, monstre, créature et cas de possession) j'ai choisi Arena 13, le tome 1, de Joseph Delaney. Je l'ai lu il y a un petit moment, à sa sortie à vrai dire, et je ne me souviens de rien, mais alors rien du tout, sauf une chose : la fin m'a terrorisé, et la chose n'est pas un humain. C'est tout ce que j'ai retenu. Sachant que je veux m'acheter le deuxième tome pour continuer cette trilogie, ou saga, il faut bien que je relise le premier tome !

L'automne douceur de vivre :

C'est ce menu qui m'a fait envie dès le départ, j'avais LE livre parfait pour la première catégorie, et le jeu de mot "Fall in love" m'a fait tombé sous le charme, voilà!
Donc, pour "Creepy, Spooky, Halloween" (Conte sombre et fantastique pour de tous petits frissons) j'ai choisi.... Ne me huez pas... Frankenstein de Mary Shelley, illustré par Meritxell Ribas Puigmal. Oui je n'ai toujours pas lu ce classique, vous pouvez me jeter des citrouilles... C'est l'un de ces classiques qui ne m'a jamais attiré. Mais cette édition est tellement jolie que j'ai fini par craquer, et j'ai hâte de le lire !

Et pour finir, "Fall in love" (Romance et autres sucreries) le fameux jeu de mot que j'adore (j'aime bien les jeux de mots, j'aime beaucoup en faire aussi.) j'ai choisi Les chroniques de Ryan et Brandon, de Z.B Heller. Ce livre ne restera donc pas longtemps dans ma PAL, puisque je l'ai acheté le mois dernier... mais il me tente tellement ! Et il a l'air parfait pour une séance cocooning, je n'y peux rien !


Voici donc ma PAL pour ce challenge :

 
 


Bon challenge à tous !



P.S : Je posterai peut-être de petits updates sur Instagram, pour me suivre c'est par ici.

jeudi 31 août 2017

Borderline, tome 2 : Douceur, tendresse et autres complications, AurElisa Mathilde.




Borderline, tome 2 : Douceur, tendresse et autres complications, AurElisa Mathilde.

Nombre de pages : 550.
Editeur : Mxm Bookmark.

Langue : Français.

"Bastien ne s'attendait pas à voir sa vie changer à ce point en arrivant en Normandie. Il avait pensé faire profil bas quelques mois en attendant d’être libéré de la tutelle de son frère, mais il se retrouve pris dans un tourbillon de rencontres et d’événements qui le déstabilisent complètement.

Au fil des jours, il se fait une place au sein de la famille Joubert, apprend un travail qui lui plaît et surtout découvre des personnes qui remettent sa vision de la vie en perspective. Il y a Tristan qui lui montre sans le vouloir comment relativiser les choses. Il y a aussi Lætitia qui l'entraîne dans sa douce folie et le fait rire à nouveau. Et il y a Clément qui lui fait découvrir la confiance et la tendresse...
Bastien prend peu à peu conscience que tout n'est pas tout noir ou tout blanc. Il y a bien des nuances de gris et il découvre qu'il est l'une d'entre elles. Il fait enfin face à son passé, soutenu par Clément dont la douceur réveille des émotions qu'il avait cru perdues avec ce qu'on lui a volé."

Hello,

On se retrouve aujourd’hui avec une chronique (sans blague) d’un livre que j’attendais avec impatience. J’ai lu le premier tome en début d’année, c’était ma toute première lecture de l’année 2017 et ce livre avait été un véritable coup de coeur. Alors bien évidemment, il fallait que je lise le tome 2, bon pas assez rapidement à mon goût à cause de ma panne de lecture, mais il est lu!

C’est par ici pour la chronique du premier tome, avec présentation des personnages.

Il faut savoir que l’histoire commence directement à la suite du tome 1, il n’y a pas de temps d’attente comme par exemple dans les sagas, où il y a un an, voir plus qui passe un peu sous silence.

Dès les premières pages, on se rends compte du chemin parcouru par Bastien, le Bastien du début du premier tome n’aurait pas réagi comme cela face à un jeune. (vous ne comprenez rien? Ah bah faut le lire!)
Le premier chapitre a fait fondre mon petit coeur.
Je me suis aussi reconnue en Tristan, enfin moi il y a quelques années quoi, (j’ai vieilli :() on se ressemble avec Bastien, c’est mon âme soeur, je vous le dis.
C’est d’ailleurs au tout début qu’Elodie m’a fait mal au coeur. Je sais que c’est souvent les symptômes (héhé) mais quand même… Elle reste malgré tout une vraie maman poule envers Bastien et c’est mignon.

La connection qu’a Clément avec Bastien est vraiment touchante, c’est vraiment beau de voir Bastien se confiait, surtout à propos de son passé. Quand on sait que c’est très dur pour Bastien de parler de tout cela, on réalise que Clément prends une certaine place dans sa vie, dans son coeur, et on se rends compte qu’il devient limite un personnage principal, vu son importance. (Pardon Bastien, Clément te fait un peu d’ombre.)

D’ailleurs Clément. Mon cher. Je t’aime bien, tu as été mon coup de coeur lors du premier tome, mais là, juste non quoi. NON. Je ne peux pas trop en dire plus je crois. Il y a un moment en particulier qui l’a fait descendre dans mon estime (sorry petit chou) et je ne faisais que de me répéter “POURQUOI? Comment être aussi stupide?” je voulais le frapper, sérieusement. Et ça n’a fait qu’empirer. Je le déteste. Enfin non, je l’ai beaucoup detesté pendant ce tome 2. A certains moments, ses actions m’ont faites pleurer. Beaucoup. Et je crois que c’est la première fois que j’insulte autant un personnage. (tout ça mentalement hein bien sûr, je vais éviter de crier des insultes, hein.)
Il faut savoir que j’ai commencé ce livre en adorant Clément. Comme je l’ai dis, c’était mon coup de coeur du premier tome. Je le trouvais mignon, adorable, attendrissant, j’avais envie de lui faire des câlins, et à la fin de ce tome : je le déteste.  (Pas complètement, mais je ne pardonne pas, comme Bastien.) Et c’est tellement rare que je change d’avis sur un personnage que j’aime, je lui pardonne tout généralement, mais là je ne peux juste pas. Donc bravo à l’auteure, c’est une première haha.

Parlons d’un sujet qui fâche moins. On en apprends un peu plus sur Charles et Elodie, leur rencontre, et c’est pareil que le premier chapitre, je lâchais des “awwwww”, mon petit coeur de guimauve était à son aise. J’ai hâte de revoir petite princesse, parce que je trouve que nous n’avons pas pu vraiment la voir, Bastien étant trop occupé. 
Au niveau des personnages, j’ai aussi beaucoup aimé le passage avec Lucas, ça montre que même si Bastien avance, les personnages du début de premier tome n’étaient pas que de passage. Cela montre aussi que même si on avance, certains amis de longue date peuvent avancer eux aussi, sans stopper la relation. Et ça montre que Bastien est attachant et a des amis, voilà voilà.

J’ai beaucoup aimé les descriptions, alors qu’habituellement, je ne suis pas fan de cela, mais par exemple la description des positions (rien de pervers.) lorsqu’il(s) se retrouve(nt) devant la télévision m’a permis d’imaginer la scène. (et a faire fondre mon petit coeur encore une fois.)

Et j’ai aussi beaucoup aimé le tout dernier chapitre, où on découvre les points de vue de chacun, leur vision des choses. Et j’aimerai en savoir plus sur leur vie, cela m’a beaucoup intrigué. (surtout Laetitia.)

Je suis fière de Bastien, parce que malgré tout ce qu’il a traversé, malgré tout ce qu’il traverse, il se bat, il s’adoucit, il recommence à faire confiance (merci Titia) aux autres puisqu’il se confie, et lorsqu’il en parle, il ne fait pas ou peu de crise de larmes ou de crise d’angoisse, on sort complètement du sujet, mais je fais des crises d’angoisses, j’en ai fais beaucoup il y a quelques années, et je sais à quel point c’est dur de se contrôler, surtout lorsqu’on doit parler d’une chose angoissante, d’une chose qui peut te briser à nouveau. Alors oui il fait encore des conneries, oui il a encore du mal à parler, oui il est froid, renfermé, mais je suis tellement fière de lui, il avance réellement. (J’ai l’impression d’être une maman fière de son gamin, tout va bien.) Par contre, l’amour rends idiot.
Ses questionnements sur tout ce qui est sentiments/affection sont vraiment touchants, mais aussi très fondés lorsque l’on repense au Bastien du premier tome. Et son inquiétude face à tout ce qu’il peut ressentir m’a aussi beaucoup touchée. On voit le Bastien inquiet, qui a peur, qui n’ose pas mettre des mots sur ses sentiments. La face cachée de Bastien, haha.
J’ai l’impression que lorsqu’une chose se passe et que Bastien n’est pas encore au courant/n’a pas encore réagi, je devine ses réactions comme si je le connaissais bien. Sûrement parce que j’ai lu le premier tome une bonne dizaine de fois...
Ce petit mec mérite quelqu’un de généreux, de bon, d’attentionné, d’aimant. Il mérite tout le bonheur du monde et j’espère qu’il le trouvera avant la fin de cette série. 
J’aime ce personnage, vous savez?

La plume de l’auteur est toujours aussi belle, prenante. Il y a un moment (je ne peux pas trop en dire, je spoilerai sinon) disons le moment où Bastien raconte le pourquoi du comment il est comme ça, qui est vraiment… puissant. Je n’ai pas d’autres mots. Fort en émotions, tellement que j’ai dû faire des pauses. J’avais l’impression de vivre ce moment avec lui. J’étais angoissée, je pleurais, (heureusement j’étais seule chez moi) je tremblais… C’était vraiment très dur. Donc bravo à l’auteure pour cela, de réussir à retranscrire parfaitement les émotions, de faire en sorte que le lecteur s’attache à Bastian aussi fort et se mette à sa place. Un grand bravo.

Je trouve que c’est rare de tomber sur des séries/saga sans aucune magie, choses fantastiques. Et aux niveaux des contemporains, c’est souvent des one shot ou trilogies, rarement des séries. Et pourtant l’auteure ose et j’en suis heureuse. Parce que certes il n’y a pas de magie, mais il y a tellement de choses à raconter sur Bastien, ce qu’il l’entoure, ceux qui l’entourent. (Ce n’est que le second tome, mais l’auteur en a prévu six, je crois.)
Il reste des mystères sur le passé de Bastien, et c’est tellement rare dans les séries. On apprends tout du personnage principal dans les deux premiers tomes, et ensuite on suit ses aventures, eh bien pas là et ça me plaît bien, même si je suis impatiente et que j’aimerai tout savoir de Bastien, tout, et tout de suite.

En bref, un livre qui m’a retourné le cerveau, et le coeur, qui m’a énormément fait pleurer. De nombreuses fois, je me suis stoppée, et je me répétais mentalement “ne pleure pas”, “il ne faut pas que tu pleures” mais j’aime tellement ces personnages que je ne pouvais m’en empêcher. Un grand merci à l’auteur, Bastien est sûrement le personnage qui m’a le plus marqué au monde, avec Dam, de “le faire ou mourir”. Merci, merci merci. Je lui donne évidemment la note de 5/5, je vous le recommande, et je vais terminer avec deux citations, que j’aime beaucoup.

“Il avait une raison pour se battre et avancer maintenant.”

*

“L’amour vous surprenait au détour d’une rue et vous entraînait à sa suite. Ce putain de sentiment vous chamboulait et vous laissait brisé et plus seul que jamais…”

P.S : Je veux bien voir Bastien en Pascal le grand frère, moi !


P.S.S : Ahhhh à la mention “Cavalier King Charles”, j’ai sauté de joie, c’est l’une de mes races favorites, c’est des chiens adorables et voilà, moment fangirl quoi.

mercredi 30 août 2017

Les chroniques de Gabriel, tome 2 : L'envol, Fred Marty.



Les chroniques de Gabriel, tome 2 : L'envol, Fred Marty.

Nombre de pages : 236.
Editeur : Fred Marty (auto-édition).

Langue : Français.

"Trois mois se sont écoulés depuis que Gabriel a découvert l'existence du monde alternatif et s'est éveillé à ses pouvoirs. Il s'apprête à retrouver une vie normale avec Maeder et Ethan, et à trouver un moyen de guérir l'amnésie d'Aymeric, que les quatre amis savent désormais être d'origine surnaturelle.
Mais leur tranquillité sera de courte durée quand le passé d'Aymeric fera une entrée fracassante dans leurs vies et les entraînera dans un nouvel affrontement face à un ennemi revanchard qui n'a pas dit son dernier mot.Aventure, amitié et action sont au rendez-vous dans ce roman fantastique, aux accents de mythologie basque, à mettre entre toutes les mains. "

Hello,

Oui vous ne rêvez pas c’est bien moi, qui revient avec une chronique ! Applaudissements ! Plus sérieusement, on se retrouve pour un livre que j’attendais impatiemment et que j’ai mis du temps à lire à cause d’une panne de lecture et à cause de mon déménagement. Mais eheh, je l’ai lu! Et beaucoup trop vite d’ailleurs. Merci à l’auteur pour ce livre, ce petit bijou.

La chronique du tome 1 est ici (oui j’étais encore une débutante qui n’osait pas créer un blog -enfin remarque je me considère toujours comme une débutante même si ça fait plus d’un an.)

Nous retrouvons donc dans ce tome 2 les personnages du tome un : (ah bon? Comme c’est bizarre!) Gabriel, Gaby pour les intimes, et sa petite bande d’amis, qui sont si attachants, si intéressants. C’est une petite bande que j’ai l’impression de connaître réellement. J’ai l’impression de faire partie de cette bande, et c’est bien la première fois que ça m’arrive. Ces jeunes personnes qui grandissent peu à peu (alors oui, logique vous allez me dire, mais étant fan et légèrement accro à Peter Pan, j’ai parfois du mal à me dire que les personnages vieillissent, même dans les livres.) et avec qui j’ai l’impression de grandir. Je sais que ça a fait cet effet à beaucoup pour Harry Potter, eh bien moi c’est avec cette série là.

L’action arrive très vite dans ce tome ci, nous n’avons clairement pas le temps de nous ennuyer. C’est sûrement ça qui m’a fait sortir de ma panne de lecture, j’avais besoin de le lire, je devais connaître la suite à tout prix. Je n’aime pas tout ce qui touche à la magie, le fantastique, la fantasie, la science fiction, ce n’est clairement pas ma tasse de thé, mais la plume de l’auteur fait que j’adore ses séries (saga?) et que je m’attache énormément aux personnages. Je me doute que le fait que l’histoire se déroule dans des lieux “réels”, connus pour moi, y est pour beaucoup aussi, mais c’est surtout la plume de l’auteur qui “m’accroche” et très souvent, m’empêche de lâcher le livre en question avant la fin. Et bien évidemment, après je ne fais que de penser au livre, aux personnages et attendre la suite avec impatience.

J’ai adoré découvrir de nouvelles personnes, de nouvelles créatures dans ce tome. D'ailleurs, je suis fan des loups ! (ça ne vous étonne pas, n’est-ce pas?)
J’aime beaucoup les arts martiaux (sans en pratiquer par contre haha) et je ne veux pas trop spoiler mais un des personnages aime aussi les arts martiaux, et en pratique, lui, alors vous vous doutez bien que j’étais très heureuse haha, surtout que ce tome ci en parle beaucoup, c’est un des sujets principaux je trouve.

Ce tome se concentre sur Aymeric et la période dont on ne sait pas grand chose, période dite d’amnésie et cela m’a beaucoup plu puisque si vous avez lu ma chronique du premier tome, je voulais en apprendre plus sur son passé. Et aussi parce que c’est un des mes personnages préférés, avec Ethan, qui est drôle, un vrai petit geek super attachant, qui tient fort à ses amis, et qui peut parfois avoir de bonnes idées.

Les méchants de ce tome sont encore plus intéressants que ceux du tome précédant, ils sont charismatiques et je suis un peu tombée sous le charme de l’un d’eux, je l’avoue.
Les parallèles entre les “deux” villes sont vraiment bien fait, eux aussi très intéressants, et j’ai envie de voyager d’un coup!

Il y a quelques scènes “lourdes”, qui font réagir, qui peuvent faire peur au lecteur. (ca a été le cas pour moi) Mais ces scènes sont indispensables puisque c’est des scènes de combat qui montrent les talents de chacun, personne n’est mis de côté d’ailleurs. Alors j’aime bien ces scènes là même si je stressé pour les personnages haha (ça prouve mon attachement, non?)

L’histoire d’amour entre deux des personnages principaux est adorable, ce n’est pas niais, les répliques sont drôles, mais nous ressentons tout l’amour qu’ils ressentent. J’ai d’ailleurs apprécié le côté plus sensible d’un certain personnage. Je sais que dans un autre contexte, un autre livre, j’aurai trouvé une des décisions stupides, cela m’aurait énervée, mais pas là, puisque j’ai compris.

La fin est un peu niaise à mon goût, mais je veux la suite (2018, viens vite s’il te plaît!)

Ah, et mention spéciale puisque j’ai eu un moment “OH ASSASSIN’S CREED” vers le début, la première fois qu’une chose se passe, et j’ai souri bêtement puisque je suis fan de cet univers.

En bref, un livre que j’ai adoré, qui m’a sorti de ma panne de lecture, une suite à la hauteur de mes espérances, qui a répondu à toutes mes interrogations lors de la lecture du tome un, un tome parfait en clair. Je lui donne la note de ⅘ et je remercie encore l’auteur !

P.S : On dit pain au chocolat !!!

P.S.S : Oui, Sherlock Holmes est le plus grand génie de tous les temps.

vendredi 11 août 2017

Petite explication.

Hello!

Oui oui, j'existe encore haha! Je suis sincèrement désolée de cette longue absence, je vais expliquer le pourquoi dans cet article mais je tiens tout d'abord à m'excuser. J'aurai pu prévenir, mais l'article n'aurait fait que deux mots, tellement ma 3G était mauvaise.

Alors, petite explication. Vous avez sûrement remarqué (ou pas d'ailleurs) une baisse de rythme, je ne pouvais pas vraiment poster, puisque j'étais en plein dans les cartons. En effet, j'ai déménagé, et entre les cartons et mon chien... J'avais peu de temps pour lire et pour écrire.

Je me disais donc "je reprendrais le blog après le déménagement" qui s'est fait fin juin. Sauf que haha non, je me suis retrouvée dans un nouveau bâtiment, tout juste construit, et nous avions un délai de 3 mois pour avoir la fibre, une nouvelle loi apparemment. J'ai tout fait pour avoir un boitier 4G, je n'avais pas les moyens (depuis quand un déménagement coûte aussi cher???) de m'en payer un alors j'ai contacté un certain opérateur, Bouygues si vous voulez savoir, puisque je savais qu'ils "offraient" à certains influenceurs des boitiers 4G. J'avais sûrement trop d'espoir, puisqu'à ce jour je n'ai toujours pas de réponse. Et je savais que ce site est difficile d'accès via Smartphone, malheureusement, et surtout, ma 3G a fait sa capricieuse et avait énormément de mal à capter. (le réseau était sûrement mauvais, je ne recevais même plus mes sms.) En bref, je n'ai pas pu écrire ni poster de chroniques ici.

Et comme ce n'était pas assez, après avoir bien rangé mes cartons, organisé ma bibliothèque comme je le souhaitais.. PANNE DE LECTURE ! Evidemment, sinon ce n'est pas drôle. La panne de lecture est toujours en cours d'ailleurs. S'ajoute à cela une baisse de moral, qui est de plus en plus présente puisque les livres sont habituellement ma façon de m'échapper de mes maux... Ce n'est pas vraiment une bonne période pour moi, donc.

Je compte reprendre le blog, bien évidemment, lorsque la panne de lecture sera terminée. Je tiens à préciser que la prochaine chronique sera obligatoirement un service presse, un tome 2. Je ne dis rien de plus, je tease un peu haha ! Je tiens d'ailleurs à m'excuser pour le retard, cher auteur. (je ne peux pas dire le prénom, ni même les initiales, ce serait trop facile à trouver sinon!) Je m'en veux un peu beaucoup, et je déteste faire attendre, mais là je ne peux pas trop forcer, je tiens à lire ce tome que j'attendais impatiemment, mais quand je serais dans une période plus calme, plus.. apte à lire quoi.

Donc voilà, je m'excuse encore une fois. Je vous souhaite une bonne journée, une bonne soirée, une bonne semaine, un bon week-end, peu importe. Et j’espère que vous allez tous bien !

mardi 16 mai 2017

3: Recueil de nouvelles, Sophie Auger.


3: Recueil de nouvelles, Sophie Auger.

Nombre de pages : 100. (ebook)
Editeur : Auto édition.

Langue : Français.

"FALL, genre F/F
«Un message. Un saut dans le passé. Une nuit. Un choix.»

-RED, genre M/F pimenté.
«Promenons-nous dans les bois, pendant que le loup n’y est pas.»

-(RE)PLAY, genre M/M
« Je voudrais te revoir. Et cracher sur la gloire…»"

Hello !

Oui je sais, ça fait longtemps. J'ai eu quelques problèmes personelles, le moral ne suivait pas. Et puis, j'ai eu un manque de motivation, j'ai publié des avis, mini chroniques sur Babelio mais pas ici. Sûrement parce que j'avais l'impression de ne pas être lue. Enfin bref, je m'excuse.

On se retrouve pour une petite chronique, puisque c'est des nouvelles et que je ne veux surtout pas vous spoiler, mais juste : wow. Je vous conseille fortement ces nouvelles, c'est un ebook à moins d'un euro, et c'est vraiment bien. J'ai réussi à voyager à chaque nouvelle, même en si peu de pages.

La première nouvelle s'appelle Fall, et c'est une relation entre deux femmes. L'auteur précise au début que c'est la version originale d'une de ses nouvelles parue dans une maison d'édition. Elle a du faire un version hétéro, et je suis heureuse d'avoir pu lire la vraie histoire. Parce que, comme dit dedans, "il n'y a pas de standard quand il s'agit d'Amour", et les relations hétéros ne sont pas "la normalité", le "standard".
Nous retrouvons dès le début une juene femme qui hésite, en pleine confusion. Elle a reçu une demande d'amitié d'une certaine Manon. Une personne qu'elle a connu il y a plusieurs années, et qu'elle a perdu de vu. Une personne qui a tout chamboulé dans sa vie. Une personne a qui elle tient malgré tout. Et c'est à ce moment là qu'on plonge dans ses souvenirs, leur histoire si belle, et assez touchante. L'auteur a un don pour décrire les émotions, j'ai de suite eu un coup de coeur pour cette histoire. Je me suis rapidement attaché aux personnages, j'ai eu des étoiles dans les yeux, et j'étais un peu jalouse aussi, je l'avoue. Cette histoire est tellement mignonne. Par contre la fin, je ne suis pas d'accord je réclame une suite. 

Ensuite il y a RED. C'est précisé "pimenté" et je suis d'accord, ce n'est pas à mettre dans toutes les mains. Le nom va très bien à cette nouvelle. Rouge, passion, feu, chaud, piment. Cette nouvelle est vraiment très chaude, mais aussi surprenante. Je l'avoue, elle m'a surprise, je m'attendais à quelqu'un d'autre (je ne peux en dire plus) et finalement... wow. Encore une fois, don pour les descriptions, cette fois ci pour le physique. Sérieusement, miam miam. Nous y retrouvons une jeune femme qui est en déplacement avec un collègue, collègue sur qui elle a un petit coup de coeur. Collègue pour qui elle s'habille bien, trop peut-être, elle se force à porter des vêtements qu'elle ne mets normalement pas. Elle finit par se faire remarquer, et c'est clairement chaud. Par contre, à un moment, je me suis demandée si l'homme n'était pas un psychopathe et s'il ne comptait pas la tuer. J'ai eu vraiment peur pour le personnage féminin. Et j'ai ri à la fin. (mais c'est pareil je ne dis pas non à une suite)

Et enfin, (re)play. Woaw. J'ai pleuré toutes les larmes de mon corps, je n'en suis pas ressorti indemne. C'était intense, magnifiquement triste. Des le début, le ton est donné, mais je ne vais pas tout dire. On y rencontre un homme, qui est une célébrité. On apprends un peu plus tard grâce à quoi il est connu, mais c'est important de savoir qu'il est entouré, et à une image parfaite à entretenir. Il est en train de regarder une photo, il n'a plus que ça. Son chauffeur doit passé le prendre dans quelques heures, mais ce n'est pas cela qui nous interesse. Non. Il parle à un certain Matt. Enfin non, il s'adresse à lui plutôt. Et nous plongeons enfin dans ses souvenirs à lui. C'est un moment vraiment beau, c'est le moment de leur renconre, le moment où tout bascule. Et le monologue du début est encore plus touchant lorsqu'on comprends. Et la suite est très très émouvante. Ah j'ai bien pleuré, je vous l'assure. Leur histoire d'amour est sublime, elle brise un peu beaucoup le coeur mais ce n'est pas grave, je pardonne l'auteur. Encore une fois, les descriptions sont parfaites, nous ressentons tout. Coup de coeur pour cette nouvelle.

Il y a aussi un bonus, je ne pense pas qu'il faut en parler puisque ça sera dans un prochain recueil, mais le sujet est touchant, important, et le message est tellement puissant. Il donne de l'espoir, la fin m'a transporté, c'était vraiment beau.

En bref, un recueil de nouvelles incroyable, des personnages vraiment très attachants (beaucoup trop, après on veut une suite!) des contextes différents et vraiment travaillés, une petite merveille. Je tiens à remercier l'auteur, et j'ai hâte pour le m/m ! (Par contre, s'il est aussi triste que la nouvelle, je tiens à être prévenue haha) Je veux revenir une dernière fois sur la dernière nouvelle : le discours m'a bouleversée, c'est l'un des plus beaux discours que j'ai pu lire, juste wow. Merci.

Puisque c'est des nouvelles, je ne donne pas de note, mais je pense que vous avez compris le message : lisez les. 

vendredi 24 mars 2017

Celle dont j'ai toujours rêvé, Meredith Russo.



Celle dont j'ai toujours rêvé, Meredith Russo.

Nombre de pages : 320.
Editeur : Pocket Jeunesse.

Langue : Français.

"Amanda Hardy arrive dans un nouveau lycée. Comme beaucoup, elle souhaite avant tout s'intégrer. Mais malgré sa popularité, un secret l'empêche de s'ouvrir aux autres. Sa rencontre avec Grant remet tout en question. Il est le premier garçon qui parvient à lui faire baisser sa garde. Amanda comprend que pour être heureuse, elle doit se révéler, au risque de tout perdre. Car le secret d'Amanda c'est qu'avant, elle s'appelait Andrew. "

Hello,

Je vous retrouve pour une chronique, bien évidemment, mais avant je tenais à m'excuser pour mon absence qui risque de continuer un petit moment avec mes problèmes personnels, et j'en suis désolée. Enfin bref, passons à la chronique.

C'est un livre qui me fait de l’œil depuis sa sortie VO, j'avais lu le premier ou les deux premiers chapitres quand c'était possible, et puis il fallait ensuite acheter le livre et je n'ai jamais franchi le pas. Je ne sais pas vraiment pourquoi, il me tentait vraiment, mais bon.
Et puis, il a été traduit et est sorti en France. Très grande joie, puisque les éditeurs FR n'ont pas l'air très à l'aise avec les romans concernant des personnages LGBTQIA+ (sauf si l'auteur est super connu, dans ce cas ils se feront de l'argent, il n'y a pas de risque de flop blablabla...) et c'est rare que des Young Adult concernant cette communauté sortent en France (pourtant il y en a beaucoup qui méritent une traduction) alors oui j'étais sous le choc, mais un bon choc quoi. Malheureusement, problème d'argent sur problème d'argent, je ne pouvais pas me permettre de mettre 18 euros dans un livre... Et je l'ai quand même eu, grâce à PKJ et à leur jeu concours express. J'en suis très contente, alors encore une fois, merci PKJ.

Bref, j'ai bien raconté ma petite vie, mais passons au livre !

Dans ce récit, nous rencontrons Amanda, jeune fille toute nouvelle dans un lycée, les raisons restant vagues au début du récit quant au fait d'avoir quitté son ancien lycée, son ancienne ville. Elle n'a pas vraiment d'autres choix que de s'adapter dans ce nouvel environnement, tout en se méfiant des autres, ne cherchant pas vraiment d'ami. Sauf que sa côte de popularité augmente et qu'elle se retrouve vite... populaire. Pas le meilleur moyen pour passer inaperçu, en clair. Elle se fait à cette nouvelle vie, elle s'épanouie, tout en gardant au coin de la tête cette peur au ventre par rapport à son secret. Elle n'aime pas mentir aux autres, à ces nouveaux amis, malheureusement elle s'oblige a le faire pour se protéger. Elle découvre que les autres peuvent aussi avoir des secrets, des problèmes qu'ils cachent, des choses dont ils n'osent pas parler par honte, par peur. Malgré tout, elle préfère ne rien dire, ou plutôt l'écrire. Mais cette technique ne fonctionne pas, et elle reste seule avec son secret, en tout cas, les personnes proches d'elle n'en savent rien. (sauf famille) C'est un personnage fort, attachant, un peu énervant parfois aussi (surtout en compagnie de quelqu'un, je ne dirai pas qui, mais c'est un garçon.) mais qui reste quand même une boule d'amour et de courage qu'on a envie de prendre dans nos bras. C'est vraiment ce que j'ai resseni avec ce personnage. Elle est tellement courageuse, elle mérite tellement tout le bonheur du monde, elle mérite de sourire, de rire, d'être entourée par des personnes tout aussi exceptionnelles qu'elle.

Et puis, il y a Grant. Argh, ce n'est pas du tout passé avec lui. Dès que je croisais son prénom, je contractais la mâchoire, j'avais envie de passer ses paroles (mais je ne l'ai pas fais, c'est important pour l'histoire) et il m'énervait, tout simplement. Le pire, c'est que je ne saurais pas dire pourquoi. Il est "populaire", il est "beau", il a des secrets, donc ça fait le mec "mystérieux"... ouais je le trouve un peu trop cliché. Et bordel, il est parfois tellement distant avec Amanda, il lui cache toujours quelque chose (et après il lui en veut de lui avoir caché un énorme secret bien évidemment, l'ironie.) et il n'est pas... intéressant j'ai envie de dire, mais ce n'est pas ça. Il n'a pas assez de charisme pour que j'accroche je crois. Il y a un moment dans le livre, où on en apprends un peu plus sur lui, où on découvre un de ses secrets, un lourd secret, on y découvre sa mère aussi, ses sœurs, mais ça ne m'a pas fait réagir. Je pense que c'était le but de l'auteure, nous faire aimer ce personnage avec cette scène en particulier, mais ça n'a pas fonctionné du tout avec moi. Je suis peut-être trop difficile, mais pour moi, il manque de charisme comparé à Amanda par exemple, mais aussi aux amies d'Amanda.

Il y a aussi d'autres personnages bien sûr, qui sont très très intéressants et que je ne considère même pas comme des personnages secondaires.
Bee, qui a beaucoup de charisme, qui ne cache pas longtemps son secret, qui est très franche mais dont on connait finalement très peu de choses. Je ne crois pas avoir vu une phrase où elle parlait de ses parents en profondeur, j'aurai adoré en savoir un peu plus. Mais malgré tout, avec le peu d'informations, j'ai sû m'attacher à elle, surtout au début. Et puis j'ai forcément fini par la détester (c'est toujours comme ça avec mes personnages favoris je les aimes et puis en faite non hahaha) vous découvrirez pourquoi, je pense, mais en bref ça reste un personnage charismatique.
La maman d'Amanda, qui est tellement compréhensive avec Amanda, qui a certes quelques difficultés (pour elle, elle a accouché d'une fille et non d'un garçon, et elle a perdu son petit garçon) mais qui reste très respectueuse, ouverte, à l'écoute, aimante, qui fait tout pour voir sa fille heureuse depuis un certain événement, elle est tout simplement incroyable.
Son père a un peu plus de mal mais malgré tout on comprends qu'il aime réellement sa fille, qu'il ne sait juste pas comment s'y prendre et que c'est grâce à elle s'il est un peu plus ouvert d'esprit. C'est un bon père, même s'il a tendance à mal dire les choses, et que ça finit souvent en dispute. Il a peur pour sa fille, et ne sait pas gérer cette peur, ce qui peut être compréhensible/
Parker (hahaha Priscilla Parker...............) qui est insupportable, c'est pareil que Grant, mais en pire. Il est populaire, lourd, il a des petits chiens qui le suivent partout, il est jaloux et fait des blagues pas cool du tout, bref, je ne l'aime pas. Il y a aussi un passage où l'auteure essaye de nous faire ressentir un minimum d'affection pour lui, mais ça n'a pas fonctionné pour moi. Mais il reste important pour l'histoire alors...
Et puis il y a les amies d'Amanda, qui sont tellement adorables. Au début, je me suis dis "pitié pas le clichés des amies populaires chiantes qui aiment les ragots les rumeurs et les histoires" et non finalement ca a été. Elles sont toujours là pour Amanda, elles savent quand elle a besoin d'aide, de réconfort, de conseils... C'est des vraies amies, et elles sont ouvertes d'esprit, même celle qui est religieuse.
Petite mention spéciale à Chloé qui m'a touché et qui m'a fait penser à moi-même, mais en plus intéressant quand même. Elle est tellement... attachante, et un peu trop mis de côté, et son secret est tellement enfoui en elle et elle mérite elle aussi plein d'amour et des gens qui l'entourent, mais de bonnes personnes. J'avais envie de la prendre dans mes bras et de lui dire que tout irait bien. J'aimerai tellement un livre sur elle uniquement.
Il y a aussi la jeune femme qu'Amanda a connu au groupe de soutien, j'ai perdu son prénom, excusez moi, mais elle est très attachante elle aussi, mystérieuse comme il faut, aimante aussi, elle m'a beaucoup plu et j'ai eu un petit crush sur ce personnage (et j'ai oublié son prénom. Oui oui.)

Le sujet, encore tabou malheureusement, est très bien traité, mais je n'avais pas peur du contraire, puisque l'auteure est une jeune femme transgenre, et que des personnes trans autour de moi ont beaucoup aimés. Il y a aussi le sujet de la bisexualité qui est traité, et bien traité aussi, il n'y a pas de préjugés, de clichés, de phrases méchantes envers les personnes bi. C'est vraiment positif, ce n'est pas bourré de clichés envers les orientations sexuelles, romantiques, le genre, l'identité, le sexe... Et pour la transition, j'aurai aimé la suivre plus en détails, mais le format du livre fait que ce n'était pas vraiment possibles (ou on se serait attardé dans le passé du coup) mais j'ai trouvé cela un peu dommage de passer si vite sur ce passage, même si l'auteure laisse un petit mot à propos de ça.

Pour le point négatif, je dirais le cliché du coup de foudre? C'est un peu agaçant, et au début du livre, je me suis dis "déjà?", mais je crois que c'est rare les histoires d'amour qui prennent du temps (dans les YA) donc bon. Malgré tout, le fait qu'Amanda baisse aussi vite sa garde pas seulement envers le garçon, mais aussi envers la personne qu'elle rencontre en premier (Bee quoi.) m'a beaucoup énervée. Alors ouais je sais que quand on a pris de l'alcool, de l'herbe, enfin ce genre de choses, les pensées font un peu n'importe quoi et la garde se baisse elle même, mais... Je ne sais pas, j'aurai préféré qu'elle prenne plus son temps, qu'elle ne s'attache pas aussi vite, qu'elle ne se livre pas aussi vite, même si elle garde son lourd secret pour elle.

La fin est très ouverte, je trouve, mais elle délivre un message d'espoir, elle fait prendre conscience de certaines choses, j'étais super fière d'Amanda, parce qu'elle réalise quelque chose et je suis totalement d'accord avec elle. Une très bonne morale.

En bref une lecture qui m'a donné de l'espoir, qui m'a rendu heureuse parce que plus il y d'histoires concernant des persos LGBTQIA+, plus les mentalités changeront et moins ce sujet sera tabou, et j'espère que cela arrivera rapidement. Un très très bon récit avec une héroïne fantastique et incroyable à qui on s'attache rapidement, des personnages en second plan qui sont eux aussi très intéressants, des parents aimants qui finissent par être ouverts d'esprit... Un très bon roman.

Je lui donne la note de 4/5.



mercredi 1 mars 2017

Suicide notes, Michael Thomas Ford


Suicide notes, Michael Thomas Ford

Nombre de pages : 304.
Editeur : Harper Teen.

Langue : Anglais.

"Fifteen-year-old Jeff wakes up on New Year’s Day to find himself in the hospital. Make that the psychiatric ward. With the nutjobs. Never mind the bandages on his wrists, clearly this is all a huge mistake. Jeff is perfectly fine, perfectly normal—not like the other kids in the hospital with him. They’ve got problems. But a funny thing happens as Jeff’s forty-five-day sentence drags on: the crazies start to seem less crazy. . . ."

Hello,

On se retrouve pour une petite chronique, et même si j'ai attendu quelque jour avant de faire cette chronique je ne sais toujours pas si j'ai aimé ce livre ou non.

On y retrouve Jeff, 15 ans, qui est un jeune homme assez sarcastique, très drôle mais aussi un peu méchant sur les bords, vexant, je dirais. On a parfois l'impression qu'il se sent supérieur, surtout au début. Il a aussi un problème pour s'accepter lui, il rejette tout sur les autres. Malgré tout, il est attachant avec tous ses questionnements, ses blagues pour masquer ses réelles pensées, ses surnoms (surtout envers le médecin), ses passages dans son cabinet sont très drôles aussi, même s'il faut patienter un bon petit moment pour savoir pourquoi il est ici, même si on se doute un peu de quelque chose. En faite, j'étais partie sur une piste, et j'avais tord mais il y avait bien une personne concernée, et pour cela j'avais raison. C'est triste, je ne peux pas vous en dire plus puisque ce serait spoiler, mais réfléchissez bien si vous le lisez. L'auteur tente de nous surprendre, et ca a fonctionné avec moi.

Il y a d'autres personnes dans ce livre, bien évidemment, que Jeff qualifie de "fous" (il appelle cet endroit la Nutshouse alors bon) mais qui sont tellement attachants, en particulier un que j'aurais aimé connaître un peu plus.
Alice, qui a une histoire très particulière, je ne sais pas si elle rajoutait des choses dans celle ci pour la rendre plus intéressante mais elle m'a fait mal au coeur. Elle n'a pas eu un passé facile, ça se ressent. Et puis.. Ca a forcément laissé des traces.
Juliet, qui invente beaucoup de choses, comme être la petite amie d'un autre patient dans cet endroit. Elle s'invente un groupe, aussi. Mais elle a des moments de lucidité, parle franchement, est très intelligente. Derrière "la folle", Jeff découvre quelqu'un de bien, et ça lui fait un peu fermer sa bouche sur le mot "folle".
Bone, le mystérieux tatoué du groupe. Il a a peu près l'âge de Jeff, et il ne parle jamais. On ne sait jamais vraiment pourquoi il est ici, s'il a un passé dur, mais malgré tout c'est LE personnage que j'ai préféré. Il a, comme tatouages, les personnages d'Alice au pays des Merveilles. Certains sont voyants; d'autres non. Et pourtant il les montre à Jeff et c'est un moment particulier, il se révèle réellement à lui. Il n'a pas besoin de parler, ses tatouages le font à sa place.
Sadie, une jeune fille très touchante et très franche, qui n'a pas sa langue dans sa poche et qui comprends rapidement Jeff, qui lit en lui comme dans un livre ouvert même sans le connaître. C'est un personnage très intéressant, elle n'a pas honte de dire pourquoi elle est ici, mais elle ne parle que très peu d'elle. Elle pose beaucoup de questions à Jeff en revanche. c'est celle qu'on voit le plus finalement, puisque Jeff se lie d'amitié avec elle. Leurs conversations sont très intéressantes, et même lorsqu'ils décident d'inventer les dialogues de films en baissant le son, ça devient intéressant puisqu'ils se livrent, à leur façon.
Rankin, qui m'a tellement, mais tellement énervé. Il est là à cause de son père, il est forcé de faire un certain sport pour ce dernier, mais lui aussi force les gens. Et pas à faire du sport. Alors certes il fait réaliser à Jeff certaines choses, mais il est juste insupportable et ce qu'il fait n'est pas défini comme "anormal" dans le livre, alors que si. Il mérite la prison pour moi, mais apparemment il est simplement transféré. Bref ne nous attardons pas dessus.
Martha, qui est tout juste adolescente et qui pourtant en a vu des horreurs dans sa vie. Elle ne parle pas à son arrivée, elle tient simplement sa peluche contre elle, et ne la lâche plus. Et puis, elle adresse un mot à Jeff, un seul. Elle lui fait un minimum confiance. C'est tellement adorable. Et malheureusement quelque chose se passe mal et son mutisme revient. J'aurais adoré lire un tome sur elle uniquement.

Il y a aussi la famille de Jeff, sa soeur qui n'est pas très dramatique et qui a un certain humour noir. Malgré tout, on sent son affection pour Jeff. Ses parents, qui s'inquiètent beaucoup pour lui, qui font des efforts, et qui espère que leur fils va avancer.
Le docteur, qui est quand même très fort pour supporter le sarcasme de Jeff, et ses mensonges. Il arrive finalement à avoir sa confiance, et lorsqu'il sait, il ne change pas de comportement envers Jeff, au contraire il l'aide encore plus. C'est un bon médecin.
Allie, la meilleure amie de Jeff, enfin l'ex meilleure amie plutôt, puisqu'elle ne prends pas de nouvelles de lui du tout. Et Burke, son petit ami. Ils sont tous les deux très importants pour connaître de Jeff. Cela peut paraître cliché, un garçon qui s'introduit dans la relation entre deux meilleurs amis, l'un est jaloux, l'autre ne voit rien, mais ce n'est pas ce à quoi on pense.

Le suicide est très bien traité, les maladies mentales aussi. Même si Jeff n'assume pas ce qu'il a fait, les autres, surtout Sadie, l'assume entièrement, et elle traite son sauveur...eh bien comme son sauveur, et non pas quelqu'un qui a fait quelque chose de mal. C'est le point positif de l''histoire. 

Pour le point négatif, c'est la décrédibilisation de certains personnages, surtout les infirmières et les gardes. J'aurais aimé que l'auteur se renseigne un peu plus. En effet, j'ai été dans un service psychiatrique en journée, mais j'avais des amis en service de nuit, qui sont restés longtemps et je peux vous assurer qu'il n'y a pas qu'un garde qui fait une ronde la nuit. Deux, trois, des infirmières, mais c'est toujours surveillé. Il n'y a pas possibilité de rentrer dans la chambre de quelqu'un, surtout pas deux soirs de suite. Et il y a des caméras aussi. Alors certaines scènes n'étaient pas crédibles.
Et puis, Jeff est insupportable avec ses "ils sont fous, pas moi". Bordel, okay le premier jour, la première semaine tu dis ça pour te protéger, par peur. Mais au bout d'un moment il faut arrêter, ça en devient blessant même pour moi. Sa réalisation se fait trop tard, le mal est fait.

En bref, un roman qui traite d'un sujet sensible, un personnage principal assez insupportable mais tout de même attachant, des personnages secondaires intéressants, quelques points négatifs malgré tout, mais une certaine surprise vers la fin du livre.

Je ne vais pas mettre de note pour celui ci, c'est exceptionnel bien sûr mais je ne sais vraiment pas quelle note donner. Je vous le conseille s'il vous intéresse, il ne faut pas s'attendre à une plume incroyable et a des sujets traités très approfondis, mais ce livre est parfois drôle et parfois triste.